Influenza aviaire : 3 cas avérés en Seine-et-Marne au 21 octobre 2022

L’influenza aviaire progresse.

La France est passée en risque modérée le 2 octobre, cela implique que le transport et les lâchers d’oiseaux sont soumis à dérogation sur les communes classées ZRP (zone à risque particulier). Pour la Seine-et-Marne, cela concerne 77 communes.

Deux cas avérés

Depuis 10 jours, un cas d’Influenza hautement pathogène dans une basse-cour sur la commune de Favière et un autre sur la commune de Villeneuve-le-Comte sur des bernaches  (faune sauvage) ont été détectés et confirmés. Le préfet a pris un arrêté définissant une zone de surveillance de 20 kms incluant 152 communes. Sans nouveau cas durant 21 jours, cette zone de surveillance sera abolie.

Dans ces 152 communes (voir pièce jointe), le transport d’oiseaux  est soumis à  dérogation accordées par la DDPP77.

Un cas confirmé dans un élevage de gibiers de chasse

Suite à un taux de mortalité anormal, un nouveau cas de grippe aviaire a été confirmé chez un éleveur de gibiers à plumes sur la commune de Fontenailles a conduit à la mise en place d’un périmètre de sécurité de 10 kms (32 communes) sur lesquelles les mouvements d’oiseaux sont interdits ou très fortement encadrés par la DDPP par des dérogations. 

Liste des 32 communes : ANDREZEL, AUBEPIERRE-OZOUER-LE-REPOS, BLANDY, BOMBON, BREAU, CHAMPEAUX, LA CHAPELLE-GAUTHIER, LA CHAPELLE-RABLAIS, LE CHATELET-EN-BRIE, CHATILLON-LA-BORDE, CLOS-FONTAINE, COURPALAY, COUTENCON, LA CROIX-EN-BRIE, ECHOUBOULAINS, LES ECRENNES, FONTAINS, FONTENAILLES, GASTINS, GRANDPUITS-BAILLY-CARROIS, LAVAL-EN-BRIE, MACHAULT, MORMANT, NANGIS, PAMFOU, QUIERS, RAMPILLON, SAINT-MERY, SAINT-OUEN-EN-BRIE, SIVRY-COURTRY, VALENCE-EN-BRIE, VILLENEUVE-LES-BORDES.

Les mesures :

  • recensement de tous les élevages et les basses-cours par les maires,
  • les volailles et les oiseaux captifs doivent être maintenus en claustration,
  • les détenteurs doivent mettre en place les mesures de bio-sécurité et avertir la DDPP de toute mortalité suspecte,
  • interdiction de mouvements d’entrée et de sortie des exploitations de volailles et d’autres animaux captifs (dérogation possible motivée, notamment pour les abattages et pour les élevages professionnels),
  • maintien des cadavres sur l’exploitation sauf accord de la DDPP,
  • lâcher et introduction de gibier à plumes soumis à dérogation accordée par la DDPP …
AP-zone-de-controle-temporaire-IAHP-faune-sauvage-Villeneuve-le-Comte-signe-SG

Partager l'article