Apiculture, année catastrophique : La FDSEA77 et les JA77 demandent le lancement de la procédure calamités

La FDSEA77 et  les JA77 demandent l’ouverture du dispositif  « calamités agricoles » pour les apiculteurs.

Pour certains producteurs, l’année 2021 restera comme la pire depuis plus de 30 ans avec des pertes de productions supérieures à 70 % voire proches de 90 %.

Le nourrissage a débuté dès le mois de juin voire en mai, pour assurer la survie des colonies. Ces opérations ont engendré des coûts supplémentaires

Exceptée pour les acacias dont les fleurs ont été grillées par le gel du mois d’avril, des floraisons intéressantes en tilleul, châtaigner et en luzerne ont été intéressantes, mais les conditions humides et fraîches et le peu d’ensoleillement n’ont pas permis aux abeilles de combler les retards de production.

« Peu de productions, charges de personnels présentes, frais de nourrissage supplémentaires depuis le mois de juin, il faudra des réponses à hauteur des pertes. » ont déclaré Cyrille Milard et Arthur Courtier, respectivement présidents de la FDSEA77 et des JA77.

l-fd-ja-DDT-mission-calamite-apiculture

Partager l'article