Sébastien Guérinot et Arthur Courtier élus Co-présidents des Jeunes Agriculteurs 77

Retour Partager sur facebook Imprimer l'article
Envoyer l'article par e-mail

Envoyer cet article par mail

Fermer

250 signes(s) restant(s)

 

* champs obligatoires

Les Co-présidents des Jeunes Agriculteurs 77 nouvellement élus, répondent aux questions de Horizons "De nombreuses idées à faire mûrir"

Nouveau Conseil d'administration JA élu

Horizons : Qui êtes-vous ?

Sébastien Guérinot :  Après avoir travaillé quelques années chez un concessionnaire agricole, je me suis installé en 2011 sur l’exploitation familiale dont le siège social se trouve à Thénisy. Je travaille d’ailleurs encore avec mes parents. Agé de trente-deux ans, je suis marié et père de deux enfants.

Arthur Courtier : Agé de trente ans, je suis marié et bientôt père de deux enfants. Je suis agriculteur depuis décembre 2017 à Guignes en polyculture.

 

Horizons : Investis au sein des JA depuis plusieurs années, quelles étaient vos motivations au départ ?

Sébastien Guérinot : Par rapport à mon emploi précédent, je ne voulais pas me retrouver seul. J’avais besoin de sortir de ma ferme, d’avoir des contacts et un regard sur le monde extérieur. Je souhaitais conserver des échanges avec les exploitants agricoles comme auparavant. C’était ma première motivation et cela l’est toujours. Depuis quatre ans, j’ai intégré le bureau des JA 77 en tant que trésorier.

Arthur Courtier : Investi comme simple administrateur en 2016, j’ai contribué à l’organisation du festival de Réau en 2017 et participé au suivant en tant que responsable de la restauration. Mes motivations étaient simples : défendre et faire la promotion de notre métier.

 

Horizons : Pourquoi une co-présidence ? Et quel sera son fonctionnement ?

Sébastien Guérinot : Dans un souci d’organisation car nous avons tous les deux des vies personnelles très chargées. C’était la seule solution pour honorer le poste correctement sans rupture avec le rythme de notre prédécesseur, Mathieu Beaudoin. Le but étant à terme qu’il n’y ait qu’une seule tête à la présidence des JA. Cette situation s’est déjà produite dans d’autres départements et a toujours permis de faire émerger un président.

Arthur Courtier : Face à un dilemme de temps -famille avec deux enfants pour nous deux- et une main d’œuvre insuffisante pour palier l’absence du chef d’exploitation, nous avons souhaité diviser le poste en deux. Le fonctionnement est simple. Sébastien gère les relations avec les organisations professionnelles agricoles  ainsi que les liens avec l’administration au sens large (préfecture, DDT…). Quant à moi, j’ai un rôle de fédérateur des cantons ainsi que d’animation de la structure au niveau départemental.

Les JA 77 font partie des JA Ile-de-France, structure que j’ai intégrée et au sein de laquelle je collabore aux différents travaux concernant notre région. De plus, je participe aux échanges autour de nos problématiques avec la FDSEA.

 

Horizons : Un bureau élargi a été mis en place. Qu'est ce qui a motivé ce choix ?

Sébastien Guérinot : Nous souhaitons donner envie aux plus jeunes de s’investir au sein des Jeunes agriculteurs et les moyens de les préparer à l’avenir. On veut que les futurs responsables JA -35 ans cela arrive vite !- soient déjà en place et impliqués quand nous partirons.

Arthur Courtier : L’idée d’un bureau élargi est d’impliquer un grand nombre de personnes afin d’être présents : réunions, commissions, rencontres, journées portes ouvertes, préparations de festival, le but étant de répartir le travail, les commissions sont nombreuses. Fédérer permet aussi d’éviter les reproches en cas d’opinion différente.

 

Horizons : Quels dossiers devraient marquer le début de votre mandature à deux têtes ?

Sébastien Guérinot : Dans un premier temps, nous devons pérenniser la transmission et la vie du syndicat jeune. Alors que les installations sont moindres, le potentiel de jeunes pour s’investir se réduit également en particulier depuis la crise. Nous devons redynamiser le réseau. Mais les autres dossiers sont également nombreux.

Arthur Courtier : En effet, nous avons de multiples idées que nous devons faire mûrir.

 

événements

AG FDSEA 77 : plus de 400 participants venus échanger sur le thème "Agriculture : Médias et société"

Toutes les émissions dans la médiathèque