Assemblée cantonale de Rozay en Brie : Sangliers : une nécessaire régulation

Retour Partager sur facebook Imprimer l'article
Envoyer l'article par e-mail

Envoyer cet article par mail

Fermer

250 signes(s) restant(s)

 

* champs obligatoires

25 adhérents du canton de Rozay-en-Brie avaient répondu à l’invitation de Brigitte Cant, présidente cantonale, pour échanger avec Laurence Fournier, vice-présidente de la FDSEA77 et Benoît Chevron, président des chasseurs.

L’assemblée cantonale a été, principalement, consacrée à deux thèmes : la chambre d’Agriculture de région et le dossier épineux des dégâts de sangliers. C’est ainsi que Laurence Fournier a présenté les contours de ce nouvel organisme régional. « Cet outil que nous avons souhaité a pour vocation à servir les agriculteurs. Nous voulons nous rapprocher des organes régionaux de décisions politiques» a précisé Laurence Fournier, par ailleurs, en charge du foncier au sein de cette nouvelle compagnie.

Après ce sujet, Brigitte Cant a dressé un bilan noir des dégâts de sangliers sur le canton. « Entre des dégâts en hausse, des mesures de protection coûteuses et peu efficaces, les chasseurs doivent prélever plus de bêtes noires » a-t’ elle demandé à Benoît Chevron. Il a rappelé le contexte et a défini les principales mesures mises en œuvre sur le canton. « Nous avons demandé un doublement des prélèvements sur votre secteur. Les chasseurs semblent avoir pris la mesure du problème puisque 670 sangliers ont déjà été prélevés et nous maintenons la pression de chasse. Dire que nous allons régler le problème cette année serait vous mentir, nous souhaitons revenir très rapidement à une situation acceptable » a conclu le président de la FDC77. Les échanges ont été directs et sans langue de bois, preuve que ce sujet interpelle.

AG FDSEA 77 : plus de 400 participants venus échanger sur le thème "Agriculture : Médias et société"

Toutes les émissions dans la médiathèque