« Notre Fédération, notre ciment pour s'engager ensemble pour défendre et construire l'avenir »

Retour Partager sur facebook Imprimer l'article
Envoyer l'article par e-mail

Envoyer cet article par mail

Fermer

250 signes(s) restant(s)

 

* champs obligatoires

L’assemblée générale du canton de Brie-Comte-Robert s’est tenue le vendredi 12 janvier sous la présidence d’Yves Angrand qui a présenté ses meilleurs vœux de santé et une bonne année agricole 2018 avec des rendements et des prix pour reconstituer les trésoreries de nos exploitations.

Après avoir excusé Joël Louis et Jean-Philippe Roger il a souhaité la bienvenue au président Arnaud Rousseau, pour qui ce sera sa dernière invitation à l'assemblée générale de Brie-Comte-Robert en tant que président de la FDSEA 77. En effet, il préside maintenant cette grande société française Avril gourmande en temps. Il a aussi accueilli la députée de la circonscription de Brie-Comte-Robert, Michèle Peyron, les deux directeurs du CRCA du canton, et le président des JA 77, Mathieu Beaudoin.

 

Le trésorier, Mathieu Beaudoin, a donné lecture des comptes de l'année 2017. Il a rappelé que le canton pour accompagner les adhérents avait fait une remise d'1 €/ha en prenant dans ses réserves.

 

Le Président Yves Angrand a rappelé que « la FNSEA et la FDSEA 77 ne lachait rien. Cela nous permet de conserver la  TIC qui engendre des économies sur toutes les exploitations. L'avance de trésorerie en octobre par l'Etat français a été maintenue ».Il a aussi rappelé que « nous avons un nouveau ministre et un nouveau Président de la FNSEA après le départ si brutal du regretté Xavier Beulin. Nous attendons un engagement fort pour l'agriculture française de ces deux nouvelles « têtes ». Au sujet des Etats Généraux de l'Alimentation et le discours de Rungis du Président Macron notre attente est grande de voir les résultats concrets et l'influence sur le revenu de la Ferme France ».

 

Le Président Yves Angrand se montre inquiet sur la nouvelle politique betteravière car en 2017 tout a changé pour les planteurs de betteraves : « Notre vigilance et le soutien à la CGB doivent être sans faille pour garantir au mieux les intérêts de chacun dans l'avenir ». Sur le plan départemental et local de très nombreux changements ont eu lieu : une confirmation pour le sénateur agriculteur, Pierre Cuypers, très bien réélu, un nouveau député, un nouveau DDT, un nouveau directeur pour la coopérative Valfrance.

 

Il salue le très gros travail effectué par la FDSEA 77 pour la finalisation du recensement des cours d'eau, c'est un engagement pour l'avenir. « Le travail important de la commission foncière doit être reconnu, elle a obtenu de très nombreuses avancées et notamment des compensations et la reconnaissance des terres agricoles comme biens majeurs ».

 

Yves Angrand a aussi remercié le président Arnaud Rousseau pour les économies réalisées grâce à la prime reçue pour les semences certifiées et le dégrèvement de la taxe foncière ainsi que la réduction de la cotisation syndicale. « Sur le plan économique nous revenons à une année normale sur les volumes récoltés mais nous n'avons pas les prix. Les différents acteurs du monde agricole, les banques, les coopératives, les concessionnaires nous ont accompagnés mais maintenant il nous faut assumer nous-même ». Le Président Yves Angrand veut sensibiliser chacun sur la réflexion que chaque agriculteur doit effectuer pour réfléchir à une diversification sur son exploitation. Ne sommes-nous pas trop spécialisés polyculture ?

 

Puis le directeur, Gurvan Le Gall, a fait une démonstration complète sur les nouvelles règles de la Pac : règlement omnibus, changement sur les SIE mais les 5 % sont conservés. Il a fait part de la politique sur les cours d'eau et Emmanuel Ferrien a livré son vécu avec les cours d'eau l'environnant.

 

Enfin, le président Arnaud Rousseau a fait part de son engagement quotidien dans ses nouvelles fonctions de président de la Fop et d'Avril, le nouveau nom de Sofiprotéol. « Notre Président préside aux destinées d'une grande entreprise nationale qui a été fondée par des visionnaires. Ils ont su par un prélèvement forfaitaire minime sur chaque tonne de colza mettre en place un outil qui donne une plus-value au prix de vente à nos colzas », a souligné Yves Angrand. Quant à Arnaud Rousseau, il a fait part de ses inquiétudes sur l'éthanol provenant d'Argentine et espère que les 7 % d'incorporation dans nos carburants perdurera... Il avertit que la déconnexion pour la vente et le conseil pour les produits phytosanitaires ne sera pas sans conséquence. Il regrette que l'allégement des 10 % du prélèvement MSA soit remis en cause, le combat doit continuer et nous demande d'être attentif à la grande réforme de la fiscalité pour le monde agricole. Par contre, il se félicite que le budget régional soit passé de 13 à 16 millions d'euros. Son départ de la FDSEA n'est pas un adieu car il restera au conseil de la FDSEA 77 et au bureau de la FNSEA.

 

Pour terminer, il nous a expliqué la transformation majeure de la chambre d'Agriculture qui s'associe avec l'Ile-de-France ouest et la chambre régionale pour n'en faire qu'une avec comme directeur Olivier Barnay que nous connaissons bien. Ce sera une chambre qui représentera toute l'Ile-de-France. L'anticipation de cette réorganisation nous préserve d'une réorganisation imposée par les pouvoirs publics.

 

« Nous le remercions de son action efficace et de son engagement à nos côtés en ces temps compliqués pour notre agriculture française. Nous devons rester grouper pour être plus fort aussi nous nous retrouverons le 29 mai 2018 à Nangis pour l'assemblée générale de la FDSEA 77 », a conclu Yves Angrand.

 

A l’issue de cette assemblée générale les adhérents avec leurs épouses se sont retrouvés nombreux pour un moment de convivialité autour d’une bonne table à Brie-Comte-Robert. Ils remercient du très beau cadeau offert par le lycée Bougainville.

AG FDSEA 77 : plus de 400 participants venus échanger sur le thème "Agriculture : Médias et société"

Toutes les émissions dans la médiathèque