Ferme des petit bois : un atelier et une boutique modernes

Retour Partager sur facebook Imprimer l'article
Envoyer l'article par e-mail

Envoyer cet article par mail

Fermer

250 signes(s) restant(s)

 

* champs obligatoires

A Montigny-Lencoup, Brigitte Delpech  accueille ses clients dans une nouvelle boutique.

Installée sur l’exploitation laitière familiale « la ferme des petits bois» à Montigny-Lencoup, Brigitte Delpech dispose depuis octobre 2016 d’un atelier de transformation et d’une boutique à la ferme flambants neufs. Situé à 150 mètre de l’étable, le site a été aménagé, en partie, dans une ancienne grange. La clientèle apprécie ce nouveau site même si au début, celle-ci a regretté qu’elle ne soit plus contiguë à l’étable. «Si la traite est un élément attractif, petits veaux, cochons et poussins complètent le site. Et mes parents prennent le temps de leur expliquer voire de traire les premiers jets.Certains prennent même leur lait en direct. », note l’éleveuse.

Elle transforme 15 à 20% de sa production, un pourcentage en progression. La troupe se compose d’une vingtaine de vaches laitières en production et la suite. « Nous avons fait des essais de croisements avec des montbéliardes et Simmental ainsi qu’avec des jersiaises pour le taux de matière grasse l’été. En effet, avec la foin, il a tendance à baisser même si en moyenne nous sommes entre 45 et 49 », explique Brigitte Delpech qui est membre de l’association des fermes laitières et fromagères d’Ile-de-France. Elle projette également d’intégrer le réseau Bienvenue à la ferme, mais elle continuera à être présente à la ferme de la Recette à Echouboulain lors de la Balade du goût. L’alimentation est produite sur place. Ainsi les animaux reçoivent du foin d’herbe et de luzerne l’été quand ils sont au pré et du foin et de l’ensilage l’hiver. Cette année, si la première coupe de luzerne a été correcte, la seconde était limitée mais rien à voir avec l’an passé où un voisin leur a mis à disposition sa jachère pour suppléer la faible récolte.

Son prochain projet : produire des fromages à pâte molle affinés. La productrice réalise actuellement des essais et espère être au point à la fin de l’année.

En attendant, en plus des ses produits de base –yaourts, fromages frais, bouchons pour l’apéritif- elle fabrique et commercialise depuis décembre dernier de la semoule au lait suite à la demande de la clientèle. Et depuis peu, elle propose de la confiture de lait, « un produit qui me  tenait à cœur car j’adore cela ».

Ouverte le soir durant la traite et le samedi matin, elle propose aussi les produits de collègues. Elle fournit également deux « ruches qui dit oui » et deux Amap du secteur. Et à l’avenir, elle envisage de fournir des revendeurs.

 Source: Journal Horizons

 

aller plus loin

Les dernières publications :

ACTION : Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !

Toutes les émissions dans la médiathèque