La pénurie de beurre n'existe pas !

Retour Partager sur facebook Imprimer l'article
Envoyer l'article par e-mail

Envoyer cet article par mail

Fermer

250 signes(s) restant(s)

 

* champs obligatoires

Beurre : prise d’otage inadmissible

affiche pénurie beurre (1)
Alors que le Président de la République a annoncé le 11 octobre dernier un certain nombre d’avancées sur la création et la répartition de la valeur au sein des filières agricoles qui feront l’objet d’une loi au 1er semestre 2018, on assiste à des attitudes plus qu’inadmissibles. En effet, depuis plusieurs semaines, le nombre de linéaires vides, sans beurre, ne cesse de s’ accroître privant ainsi nos concitoyens d’un beurre français de qualité et suscitant la colère des producteurs de lait.
En refusant de payer les hausses du prix du beurre, engendrées par l’augmentation de la demande mondiale, la distribution engage un bras de fer, rend les relations commerciales intenables et prend en otage les producteurs et les consommateurs dans un combat d’arrière - garde.
Pourtant, une volonté collective a été exprimée dans le cadre des Etats Généraux de l’Alimentation et à la veille des négociations commerciales, de sortir des conflits destructeurs et de construire un partenariat gagnant-gagnant dans la répartition de la valeur ajoutée.
Pourtant,l’ensemble des acteurs travaille sur une charte d’engagement volontaire et responsable dans les relations commerciales entre les différents maillons de la chaine alimentaire.
Où est la cohérence ? Le beurre est un cas d’école !
C’est l’heure de vérité où chacun doit faire preuve de responsabilité et assumer de traduire concrètement ses engagements.
Nous soutenons l’ensemble de nos fédérations départementales et régionales qui sont en action devant les grandes surfaces pour tenter de rétablir la vérité sur les raisons de cette pénurie. Les distributeurs doivent accepter de payer le juste prix et sortir d’une posture destructrice : toujours prompts à négocier à la baisse, même quand le marché est porteur !
Il est temps aussi que l’Etat fasse connaître clairement les lignes majeures du futur projet de loi ou des ordonnances : c’est son rôle de poser les nouvelles règles du jeu et de les faire respecter.
Communiqué de presse de la FNSEA

AG FDSEA 77 : plus de 400 participants venus échanger sur le thème "Agriculture : Médias et société"

Toutes les émissions dans la médiathèque