Le syndicalisme majoritaire prépare le terrain à la compensation collective agricole

Retour Partager sur facebook Imprimer l'article
Envoyer l'article par e-mail

Envoyer cet article par mail

Fermer

250 signes(s) restant(s)

 

* champs obligatoires

Pas moins de 120 responsables agricoles territoriaux, plus spécialement concernés par les problèmes fonciers, étaient réunis à Paris le 11 octobre à l’initiative de la FNSEA, des JA et de l’APCA. Objectif : préparer l’application de la compensation collective agricole dont le décret d’application suite à la loi d’avenir agricole doit entrer en vigueur le 1er décembre. Le principe est de limiter la réduction des terres agricoles qui s’est accentuée ces dernières années. Si la compensation est dite « collective », c’est qu’il s’agit non seulement de compenser le nombre d’hectares mais aussi la perte de richesse agricole locale qui pourrait mettre en difficulté l’économie spécialisée de la zone, par exemple pour les coopératives, cuma, industries de transformation, etc. Le maître d’œuvre d’un projet devra faire des propositions pour compenser le potentiel agricole perdu. « On ne peut plus raisonner comme si le foncier agricole était infini » affirme Christiane Lambert, vice-présidente de la FNSEA et en charge de ce dossier. « Nous allons renforcer le travail avec les aménageurs », explique-t-elle, prévoyant des rencontres sur le terrain pour les sensibiliser à cette compensation agricole.

 

Lire Communiqué de presse FNSEA JA APCA : Il faut compenser !

AG FDSEA 77 : plus de 400 participants venus échanger sur le thème "Agriculture : Médias et société"

Toutes les émissions dans la médiathèque