APPEL A LA MOBILISATION : Non à une aire de grand passage à Orgenoy

Retour Partager sur facebook Imprimer l'article
Envoyer l'article par e-mail

Envoyer cet article par mail

Fermer

250 signes(s) restant(s)

 

* champs obligatoires

Rendez-vous à Villiers-en-Biere le 1er juin à 11h, au « carrefour de la Mort » (intersection entre la D372 et la D607)

Les agriculteurs du canton de Perthes-en-Gâtinais se mobilisent ce vendredi 1er juin et appellent les élus à faire de même contre le projet d’aire de grand passage à Orgenoy. 

« Les agriculteurs de notre canton historique de Perthes-Melun sud sont en émoi. La préfète a décidé d’imposer un lieu pour une aire de grand passage au milieu de la plaine d’Orgenoy, une zone humide où nous ne pouvons rien entreprendre (ni drainage, ni construction agricole) et sur le périmètre de la zone de captage des eaux de Villiers-en-Bière », explique le président du canton, Denis Allard. En effet, le canton de Perthes-Melun sud, essentiellement situé sur le territoire de la communauté d’agglomération de Fontainebleau (seuls 500 hectares sont situés sur celui de la communauté d’agglomération de Melun Val-de-Seine), est depuis de nombreuses années le réceptacle des gens du voyage du canton de Fontainebleau, leur installation au sein la forêt n’étant pas possible. « À ce jour, six cents caravanes sont recensées sur le territoire de la plaine de Bière de manière sauvage. Avec l’aire de grand passage, ce nombre fera plus que doubler à terme puisque tous ceux qui tenteront de s’installer illégalement sur le territoire de la communauté d’agglomération de Melun seront renvoyés vers l’aire de grand passage. Avec l’aire de Lisse (Essonne), située au cœur de la Plaine d’Auvernaux, nous allons nous retrouver avec l’équivalent de trois aires de grand passage dans un rayon de dix kilomètres. La situation est complètement abracadabrante », souligne très en colère Denis Allard, aux côtés d’Olivier Thuegaz, agriculteur qui exploite la parcelle où serait implantée cette aire de quatre hectares. Cette parcelle de 16 hectares située aux confins de la communauté d’agglomération de Melun serait alors coupée en trois. « Il en sera expulsé sans aucun respect du droit rural, le statut du fermage étant bafoué, par le simple fait que cet équipement est qualifié d’utilité publique. »

Si les agriculteurs reconnaissent qu’il faut trouver une solution, elle ne doit pas se faire au détriment des agriculteurs du canton de Perthes, qui accueille déjà sa quote-part de gens du voyage provenant de la communauté d’agglomération de Fontainebleau.
Afin de dire non à cette aire de grand passage, agriculteurs et élus se mobilisent ce vendredi 1er juin à 11 heures au « carrefour de la Mort », à l’intersection entre la D372 et la D607 à Villiers-en-Bière.

 

Source : journal Horizons

AG FDSEA 77 : plus de 400 participants venus échanger sur le thème "Agriculture : Médias et société"

Toutes les émissions dans la médiathèque