« 2018, être fiers de notre métier »

Retour Partager sur facebook Imprimer l'article
Envoyer l'article par e-mail

Envoyer cet article par mail

Fermer

250 signes(s) restant(s)

 

* champs obligatoires

Vœux des présidents 2018

2017 a été l’année dont nous avons attendu beaucoup mais qui, n’aura pas toujours été à la hauteur de nos espérances.

Sur le plan économique tout d’abord, avec l’impérieuse nécessité de voir le redressement des résultats de la ferme Seine-et-Marne.

Mais si les rendements ont été globalement au rendez-vous sur l’ensemble du territoire, les prix restent et sont restés atones, ne permettant pas aux exploitations de voir une amélioration de leur trésorerie après la catastrophe de 2016 et plusieurs années de prix bas.

Notre modèle est-il à bout de souffle ?

Certains penseurs orientés estiment que oui…

Le modèle agricole francilien n’en est pas à ce stade ! Cependant, comme les exploitations franciliennes l’ont toujours fait, nous sommes conscients qu’une adaptation au contexte est nécessaire. Il faut qu’elles retrouvent des marges de manœuvre et innovent, ni plus ni moins que tous entrepreneurs de France. C’est le sens des actions et des négociations de soutien que nous portons au quotidien et plus encore depuis le début de la crise.

Sur le plan politique, l’année 2017 a été, on peut le dire, « agitée ». Nos concitoyens lors des différentes échéances électorales ont initié du changement. Les partis politiques traditionnels ont été balayés pour un « nouveau modèle politique », qui nous promettait une politique différente, sociale libérale, qui ferait sauter les verrous et freins entrepreneuriaux.

Aujourd’hui, six mois plus tard, nous restons sur notre faim et relativement amers des premières décisions qui remettent en cause nos moyens de production, un à un, qui ne libèrent pas les énergies et qui en demandent toujours plus à nos producteurs sous couvert de démagogie sociétale et environnementale.

L’agriculture est toujours réactive et combative face aux défis et aux orientations qui n’ont pas de sens pour une évolution de l’agriculture, secteur économique principal de la France et de l’Europe.

Nos combats sont toujours légitimes et n’ont qu’un objectif, fournir des productions de qualité, en quantité, répondant aux besoins sociétaux et rémunérateurs pour le maintien d’une agriculture diversifiée, de proximité, renouvelé et pérenne pour nos territoires.

L’installation regagne nos territoires. Malgré un contexte compliqué, le nombre d’installation est revenu à la normal. Nous sommes fiers que les nouvelles générations croient en l’avenir de notre métier.

Nous devons être fiers de ce que nous sommes, de ce que nous produisons, de notre capacité à nourrir, nos voisins  les franciliens, les français, les européens, grâce à nos savoirs faire.

Du fromage aux viandes goûteuses d’Ile-de-France, des céréales à l’industrie sucrière de chez nous, des légumes aux productions énergétiques 100 % franciliens ... Nous sommes, l’avenir, nous avons de l’avenir, alors croyez en vous, croyez en nous pour défendre notre fleuron français !

En attendant les défis qui nous attendent en 2018, nous espérons que vous avez passé de magnifiques fêtes de fin d’année et vous souhaitons une excellente année 2018, pleine de réussite pour vous et vos proches.

 

Thierry Bontour, Mathieu Beaudoin et Arnaud Rousseau, premier vice-président de la chambre d’Agriculture de région Ile-de-France, des JA 77 et de la Fdsea 77

 

AG FDSEA 77 : plus de 400 participants venus échanger sur le thème "Agriculture : Médias et société"

Toutes les émissions dans la médiathèque