La ministre déléguée à l’environnement sur le terrain pour parler agriculture

Retour Partager sur facebook Imprimer l'article
Envoyer l'article par e-mail

Envoyer cet article par mail

Fermer

250 signes(s) restant(s)

 

* champs obligatoires

Dans le cadre des assises de l’eau, Emmanuelle Wargon, secrétaire d’Etat du ministère de la transition écologique et solidaire s’est déplacée sur le site d’Eau de Paris de Montigny-sur-Loing pour parler qualité de l’eau, protection de la ressource, notamment agriculture biologique.

Etonnamment, la profession agricole n’était pas associée aux échanges. Pascal Verriele, président du canton de Montereau, et Guillaume Lefort, premier vice-président de la chambre d’Agriculture de Région Ile de France, se sont invités à la table des discussions.

L’eau est en enjeu majeur pour les politiques et pour la profession agricole. Les nombreuses actions de la profession ont montré l’engagement des agriculteurs. Il a été rappelé à la ministre que le département de Seine-et-Marne et la profession agricole étaient acteurs dans les plans départementaux de l’eau consécutifs.

Assis à côté de la ministre, pour parler d’agriculture Jean-Louis Thiériot, député de la circonscription, a laissé la parole à Guillaume Lefort. « A la chambre d’Agriculture, nous défendons toutes les productions qu’elles soient en conventionnelle ou en biologique. En revanche, notre objectif est d’amener un maximum d’agriculteurs dans des pratiques plus favorables à la qualité de l’eau mais durables sur les plans économiques et techniques. Cette solution est préférable à celle de vouloir emmener quelques exploitations vers des pratiques qui seraient plus élitistes. »

Il a d’ailleurs profité de la présence de la secrétaire d’Etat pour lui rappeler que si la société demande beaucoup aux agriculteurs, certains demandent des retours de la société, notamment ceux qui sont régulièrement inondés pour protéger les citoyens. « S’il est normal d’inonder les terres agricoles pour protéger les personnes et les biens, les agriculteurs ne peuvent pas payer seuls la note. » Sur ce point, Emmanuelle Wargon s’est engagée à apporter des réponses.

AG FDSEA 77 : plus de 400 participants venus échanger sur le thème "Agriculture : Médias et société"

Toutes les émissions dans la médiathèque