AG FDSEA 77 : plus de 400 participants venus échanger sur le thème "Agriculture : Médias et société"

Retour Partager sur facebook Imprimer l'article
Envoyer l'article par e-mail

Envoyer cet article par mail

Fermer

250 signes(s) restant(s)

 

* champs obligatoires

Une salle comble : l’assemblée générale de la Fédération des syndicats d’exploitants agricoles de Seine-et-Marne, présidée pour la première fois par Cyrille Milard, a rassemblé quatre cents participants à Nangis le mardi 29 mai. Ouverte par le nouveau président cantonal, Sébastien Dromigny, la partie statutaire s’est poursuivie par la lecture du procés-verbal 2017 et l’approbation des comptes. La trésorière, Charline Corman, qui a opté pour une nouvelle présentation plus dynamique, à noté une surface cotisante en légère augmentation. Puis, la présidente de la FNSEA, Chritiane Lambert, a rejoint la tribune officielle pour  répondre durant ce huis-clos aux questions des adhérents. De « Y-a-til encore une FNSEA ? » aux gens du voyage, à la demande récurrente d’évolution de la fiscalité, à la légalité du woofing… les interrogations étaient nombreuses et les réponses de Christiane Lambert franches et directes.

Dans un second temps, la partie publique a débuté par le mot du maire de Nangis, Michel Billout suivi du traditionnel rapport d’activité vidéo, démontrant que l’activité de la FDSEA 77 a une nouvelle fois riche en actions et avancées. « Le Département est fortement attaché à toutes les formes d’agriculture… L’agriculture est une activité économique motrice et moderne. Elle est l’homme enraciné. Elle est l’homme de demain. Je pense à tous les champs que nous devons ouvrir », a souligné le président du conseil départemental, Jean-Louis Thériot avant de céder la parole à la vice-président de la région, Alexandra Dublanche. Celle-ci a présenté les grandes lignes du pacte agricole qui sera débattu en session plénière du conseil régional les 31 mai et 1er juin. Pour atteindre les différents objectifs de ce pacte, la région mise sur un budget de 150 millions d’euros de 2018 à 2022, soit 30 millions d’euros par an en moyenne, au titre du budget agricole et des autres dispositifs régionaux.

Moment fort de cette soixante-treizième assemblée générale, la table ronde animée par la secrétaire générale de la FDSEA 77, Laurence Fournier, sur « Agriculture : médias et société », en présence de Christiane Lambert et le journaliste de RMC et BFM, Eric Brunet. Il en ressort la nécessité d’une « communication pointue s’appuyant sur les bonnes clés d’entrée. La profession doit fournir du contenu et se donner plus de perspectives. Arrêtons de subir », a conclu Laurence Fournier. Quant à Christiane Lambert, après avoir évoqué un panel de sujets d’actualité dont la communication, le vote de la loi des Etats généraux de l’alimentation et la non-inscription dans celle-ci de l’interdiction du glyphosate et des ZNT à proximité des habitations qui sont des victoires à  mettre au crédit du syndicat majoritaire, ou bien encore l’autorisation de l’huile de palme à l’usine de la Mede, elle a résumé la FNSEA en quatre V : valeurs, vision, volonté et victoires.

Quant au président de la FDSEA 77, s’il ne fallait retenir qu’une phrase de son rapport moral, ce serait : « Je rêve qu’un jour, nos gouvernants, nos détracteurs, les éscrolo, les pessimistes, les sceptiques réalisent combien l’agriculture est une chance pour notre pays avant qu’il ne soit trop tard ! ».

Le mot de la fin est revenu à la préfète de Seine-et-Marne, Béatrice Abollivier, qui a appelé les exploitants agricoles à « s’emparer de leur territoire et à ne pas se décourager ». 

Source: Journal Horizons

 

Retour en images sur cette journée ↓↓↓

Video AG2018

événements

AG FDSEA 77 : plus de 400 participants venus échanger sur le thème "Agriculture : Médias et société"

Toutes les émissions dans la médiathèque