Loi de biodiversité : nouvelle partie de billard ?

Retour Partager sur facebook Imprimer l'article
Envoyer l'article par e-mail

Envoyer cet article par mail

Fermer

250 signes(s) restant(s)

 

* champs obligatoires

Dans le cadre du projet de loi sur la biodiversité, la cohésion gouvernementale est à nouveau sur la sellette. D’un côté le ministre de l’agriculture souhaite une position équilibrée sur le retrait des néonicotinoïdes respectant ainsi les intérêts des agriculteurs et des apiculteurs. De l’autre la ministre de l’écologie et la secrétaire d’état à la biodiversité veulent une interdiction immédiate de leur utilisation. Où est la cohérence ?

Ces couacs gouvernementaux deviennent insupportables car ils se font une fois encore à notre détriment.

Les paroles du premier Ministre de septembre et de février derniers seraient-t-elles vaines ? Va-t-on encore longtemps continuer en France à créer des distorsions supplémentaires vis-à-vis des producteurs européens ?

Il ne doit pas y avoir deux poids, deux mesures.

L’Europe doit harmoniser l’utilisation des néonicotinoïdes afin de permettre à tous les producteurs d’être sur un pied d’égalité et ne pas laisser une nouvelle fois la France ajouter des contraintes à ses producteurs.

Nous demandons à notre gouvernement, au sénat du bon sens dans le vote de cette loi en seconde lecture, en conciliant économie de nos exploitations déjà durement touchées par la crise et pragmatisme écologique.

Arnaud Rousseau, président de la FDSEA77
Mathieu Beaudoin, président des JA77

événements

  • {0} - {1}

AG FDSEA 77 : plus de 400 participants venus échanger sur le thème "Agriculture : Médias et société"

Toutes les émissions dans la médiathèque