Le versement des aides bio et MAEC de nouveau retardé

Retour Partager sur facebook Imprimer l'article
Envoyer l'article par e-mail

Envoyer cet article par mail

Fermer

250 signes(s) restant(s)

 

* champs obligatoires

Le ministère de l’Agriculture annonce un nouveau retard pour le paiement du solde de 2015. L’avance de trésorerie remboursable (ATR) pour 2016 sera, elle, versée en mars et devrait être améliorée.

Le ministère de l’agriculture a précisé que le paiement du solde des MAEC et les aides bio 2015 ne pourrait pas intervenir avant mars.

Ce retard serait lié «à la grande diversité de ces mesures et à la complexité de certaines d’entre elles».

Cette situation inadmissible reflète une nouvelle fois le décalage des discours et les actes.

Comment promouvoir des mesures agro-environnementales alors que les agriculteurs n’ont pas de vision sur les dates de paiement.

C’est sans oublier qu’ils ont investi pour pallier aux réductions d’usage de produits phytosanitaires, c’est oublié que les premières années de conversion en agriculture biologique sont compliquées, c’est oublié les surfaces dédiées à la préservation et au développement de la biodiversité et c’est oublié que tous les agriculteurs ont connu une année catastrophique.

Enfin, pour les MAEC et les aides bio 2016, l’ATR sera versée en mars 2017 et sera « améliorée » pour tenir compte de la différence entre les montants attendus et les montants versés.

Possibilité de prise en charge des intérêts de retard

Comme nous l’avons évoqué sur votre site extranet, les agriculteurs impactés par le retard de paiement des aides directes au titre de l’année 2015 et/ou 2016, n’ayant pas reçu la totalité de l’apport de trésorerie remboursable (ATR) mis en place au titre de la campagne 2016 ou ayant reçu une aide significativement inférieure à celle attendue pour 2015, peuvent prétendre au fonds d’allègement des charges.

Cela fait suite aux actions du 22 novembre dernier où le réseau FNSEA s’est mobilisé devant les sièges des ASP régionaux. Pour notre département, des adhérents de la FDSEA77 s’étaient déplacés au ministère.

Sur tous ces dossiers nous resterons vigilants pour qu’aucun exploitant ne soit pénalisé. N’hésitez pas à vous faire connaître auprès des services de la FDSEA au 01 64 79 31 02 ou par mail à syndicat@fdsea77.fr .

Guillaume Lefort, vice-président de la FDSEA77

 

ACTION : Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !

Toutes les émissions dans la médiathèque